Quand les Frères Scott décident de régner sur l'Upper East Side .. Ca donne ça !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Zac] Il faudrait mieux parfois se taire...

Aller en bas 
AuteurMessage
Shannon Warrik
Don't Touch!
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 31
| J'aiime | : Les mecs, mon lit, mes gauloises.
| Team | : Park Avenue Princess
| Phrase Perso | : Une femme pour survivre doit être une Garce.
Date d'inscription : 27/12/2007

• Darkness Life •
| Côte de Popularité |:
95/100  (95/100)
| Relation Ship & Humeur |:
| Degré de Luxure |:
100/100  (100/100)

MessageSujet: [Zac] Il faudrait mieux parfois se taire...   Dim 13 Jan - 20:56

"Jacques à dit cours...Jacques à dit vole mais pas le jour où je décolle...
Jacques à dit cours, Jacques à dit aime, j'ai beau t'aimer tu pars quand même"...

Les paroles de la chanson de Zazie résonnait dans les oreilles de Shannon, elle dû contre son gré monter le sol de son Ipod noir, quand elle poussa la porte du refectoire, si elle souhaitait entendre quelque chose au milieu du brouhaha que provoquaient les conversations des étudiants présents dans le lieu confiné. La caféteria était un espace grand, où de longues tables occupaient la plus part de l'espace, permettant ainsi à au moins une centaine d'étudiants de déjeuner en même temps. C'était un lieu éclairé par la lumière du jour grâce aux grandes baies vitrées qui servaient de porte, en été on les ouvraient et on installait la verenda, ce qui permettait aux élèves de pouvoir déjeuner dehors.
Les ordeurs de nourriture, les vapeurs se mélaiengeaient aux parfums personnel de chacun, ce qui ne donnait pas toujours d'exquisses senteurs et bien au contraire toutes ses odeurs mélangées donnaient des hauts le corps à la demoiselle surtout quand le plat du jour était du poisson, ce qui était le cas d'aujourd'hui. Les vapeurs des cusinières s'évaporaient vers le plafond, sans toute fois créer une ambiance lourde et enfumée comme dans les bars à Shisha ou encore tout simplement les bars tout court quand on pouvait encore fumer. Shannon sortit de sa poche une cigarette et son briquet et comptait allmuer sa fidèle Galoise quand on pion se planta devant elle, en lui demandant d'aller fumer dehors. Surprise, la jeune femme interrompit son geste et sa seule réaction fut un froncement de sourcil. L'homme d'une quarenteine d'années, lui expliqua que depuis la loi anti-tabac mise en application depuis Janvier 2008 elle ne pouvait plus fumer ici. Levant les yeux au ciel exaspéré, elle lui fit remarquer froidement, qu'ils se trouvaient en Amérique et non pas dans les pays Européens qui avaient accepté cette stupide loi, l'homme après un sourire amusé se contenta de répondre, qu'il ne suivait que les ordres de ses supérieurs et qu'elle ne pouvait pas fumer là. Tournant les talons, il la planta là sans demander son du, retournant à ses occupations. Enervée, la jeune femme gromela dans sa barbe en maudissant les hommes politiques et tout leur bordel qui n'avait pour but que de faire enrager les gens. Puis elle prit un plateau et se contenta de prendre une salade et un désert avant de s'installer dans une table, sans avoir remarqué qu'elle s'était assise devant Zac Miles un petit blondinet de la teams dirigée par Alexander Scott, le cadet de la famille Scott.

Pour ne rien arranger à sa journée, Valentine Hook était passée près d'elle et s'était très bassement enfoncé se croyant vachement supérieure, car elle envoya une vanne à deux balles à Shannon avant de se tirer sans attendre une quelconque réponse venant de sa part. Soupirant d'exaspération, la jeune femme aux manières peu polies se contenta d'un "Crève en enfer sale conne" pour toute réponse, plus pour elle même et pour son entourage. A cette remarque peu obligeante, elle vit la réaction du jeune homme devant elle qui avait levé la tête, les sens en alerte, comme un chien de garde qui va se mettre à grogner quand on s'en prend à son maître. Ce qui ne fit bien sûr, qu'augementer la mauvaise humeur de la jeune rousse qui en le regardant droit devant les yeus dit d'une voix sans timbre:

"Un problème Miles? Ne me dit pas que tu as été choqué par mes paroles."

Néanmoins, si pour l'instant Shannon se contentait d'une petite boutade sans importance et sans vraiment de méchanceté, le vent n'allait pas tarder à tourner, car sa mauvaise humeur était à son apogée et sa n'allait pas être un blondinet frêle sans importance qui allait réelement la déranger, quoiqueau contraire il se révélerait peut-être, être un bon bouquet missaire.
Elle plongea sa fourchette dans sa salade à l'aspect peu appétissant et porta le tout à sa bouche avant de mâcher avec rage et de regarder autour d'elle avec peu d'intérêt. Avalant la chose qui lui servait de nourriture, la jeune Warrik allait porter de nouveau à sa bouche une bouchée de plastique vert quand Zac Miles lui répliqua "méchamment" déclanchant ainsi les hostilités
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zac Miles
ll Cute Boy ll
avatar

Nombre de messages : 259
Age : 26
| J'aiime | : ... Moi ...
| Team | : What Teeeeeam ? Wildcats !!!
| Phrase Perso | : Donnez moi un levier assez grand, et je soulèverais la Terre.
Date d'inscription : 24/12/2007

• Darkness Life •
| Côte de Popularité |:
85/100  (85/100)
| Relation Ship & Humeur |:
| Degré de Luxure |:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Zac] Il faudrait mieux parfois se taire...   Lun 14 Jan - 22:12

Haa c'était enfin le temps de la pause, ce moment tant adoré des jeunes étudiants pendant lequel certains sortaient en ville pour manger au restaurant et d'autres restaient à l'université pour réviser les prochains partiels... Voux l'aurez compris, il y avait les bosseurs et les glandeurs, comme partout d'ailleurs ! Enfin bon, il ne fallait pas non plus catégorier tous ceux qui restaient comme étant des bosseurs, non, ce serait une grosse erreur... C'était d'ailleurs le cas de Zac, il mangeait à la cantine non pour avoir plus de temps à consacrer à son travail mais parce que cela lui permettait d'être sur place pour l'entraînement de basket, il n'avait comme cela pas à se dépêcher. Certes, entres les plats de The View et ceux du "restaurant" scolaire, ce n'était pas comparable mais après tout, de nos jours on fait au plus simple et non au mieux ! N'est-ce pas Zac ?!

Le jeune Miles s'était donc diriger vers les portes du réfectoire lorsque la sonnerie annonça la fin du dernier cours de la matinée et pas des moindres puisqu'il s'agissait des sciences sociales... Un vrai calvaire pour Zac qui n'avait jamais rien connu d'autres que le luxe et le confort, il n'arrivait même pas à comprendre que certaines personnes puissent vivre dans la rue ! Enfin bref, il avait son plateau dans les mains après avoir fait la queue pendant plus de dix minutes, parce que oui, vous devez attendre d'assez longs moments avant d'avoir le privilège de manger ces choses infâmes qu'ils appellent aliments ! C'était donc légèrement énervé que le jeune Miles pénétra dans la grande salle aux multiples tables, le lieu était bruyant et très peuplé, mais Zac eu la chance d'arriver au moment où des personnes partaient. Il prit donc leur place, enleva son manteau pour se mettre à l'aise, et regarda d'un air dégouté ce qu'il avai dans l'assiette... Et ils osaient dire que c'était un repas équilibré ?! Des frites toutes molles et un teak à peine cuit, quelle belle affaire !

C'est avec une éxaspération non dissimulée qu'il commença son "repas"... Et vous ne savez pas quoi ? En plus d'êtres molles, les frites étaient froides ! Cette fois c'en était trop, il ne voulait même toucher à ce truc marron gorgé de sang qui portait le nom de steak haché... Il poussa son assiette un peu plus loin et passa directement au dessert qui était un yahourt nature, un produit sûr ! Il commençait donc à manger lorsqu'une grande rousse vînt se posa à quelques chaises de lui, à la même table. Il lui jeta un coup d'oeil, c'était Shannon Warrik une sale Princess' qui passait son temps à se plaindre et à créer des histoires à deux balles que tout le monde écoutait avec la plus grande oreille... Elle était pathétique en résumé.

Zac continua son dessert comme si de rien n'était, après tout si elle ne l'ouvrait pas tout irait bien... Mais évidement lorsque la pire ennemie de la jeune rousse la frôla ce fut l'élément déclencheur et Shannon prononça la phrase qui eu pour effet d'énerver encore plus Zac. Pour qui elle se prenait celle-là ? Elle ne valait même pas le quart du centième de Valentine et elle se permettait de l'insulter... C'était malheureusement bien souvent comme ça, les gens usent de violences contre ceux qui leur sont supérieurs ! Zac lui lança donc un regard noir et répliqua d'une voix cinglante après que celle-çi lui ai demandé s'il avait un problème.


" Si seulement il y avait que tes paroles que me choquaient Warrik, ça irait encore ! "

Il la défia du regard, il savait qu'elle n'allait pas aimer et qu'elle allait répliquer sur le champ... Mais Zac était irrité, et elle n'avait pas arrangé les choses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon Warrik
Don't Touch!
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 31
| J'aiime | : Les mecs, mon lit, mes gauloises.
| Team | : Park Avenue Princess
| Phrase Perso | : Une femme pour survivre doit être une Garce.
Date d'inscription : 27/12/2007

• Darkness Life •
| Côte de Popularité |:
95/100  (95/100)
| Relation Ship & Humeur |:
| Degré de Luxure |:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Zac] Il faudrait mieux parfois se taire...   Mar 15 Jan - 0:29

La vie est parfois bien injuste avec certaines personnes, comme avec celles qui n'avait autre abrit qu'un pont, un carton et un couverture comme maison, d'autres pour qui une injustice était simplement une remarque désagréable d'un professeur alors que le sage élève n'avait rien fait ou enfin comme les deux protagonistes assis devant la même table, avec deux plateaux en face de leur visage tirés par la colère que l'injustice était tout simplement le fait qu'il existe des personnes si débiles sur Terre qui leur bouffe le peu d'air respirable de la cantine et pour l'un comme pour l'autre, cette personne était celle qui lui faisait face. Il fallait avouer que si Shannon Warrik était une princesse, de luxe; Zac Miles, n'était pas un prince, loin de là, mais ses chers parents gagnaient assez et avaient assez d'influence pour le faire entrer dans cette université sans avoir besoin de bourse ou de quoique ce soit d'autre. Leur petit monde nombriliste, qu'il fallait avouer l'était aux excès, était toujours bouleversé par des petits événements qu'à l'égard de la planète ne signifiait rien comparé aux grands malheurs qui s'abattent sur notre Terre. Se souciaient-ils vraiment du fait que toutes les cinq secondes un humain mourrait quelques part en Afrique souffrant atrocement à cause du Sida ou bien dévoré par la fièvre du Malaria? Non, sa leur serait trop demandé et je l'ai déjà dit, ils étaient, tous les deux, beaucoup trop excentrique pour y penser et au lieu de s'allier pour faire des grands projets pour sauver le continent Africain de la faim ou bien d'aider les petits Indiens hors castes. Ils étaient là tels deux ours affamés fraîchement sortis de leur hibernation avec une violente envie de tout détruire .

Shannon était une garce aux yeux de tous, une garce bien trop belle, accessible certes si on s'y prenenait comme il fallait, mais Zac, ah Zac Miles, ne fallait pas un centime de plus qu'elle. Il se croyait "bon", bon au baskett, mais pas seulement, il se croyait supérieur à elle, seulement à cause de sa conscience, pauvre Zac, elle avait pitié pour lui, car si au moins sa morale était bonne elle accepterait le fait qu'il soit supérieur à elle et la méprise, le problème c'était que tous les deux étaient au même point. Zac aura bon contesté ces mots, cela reste vrai, car personne ne connaissait Shannon Warrik telle qu'elle était réellement, mais Shannon n'avait pas besoin de lunettes pour voir clairement qui était Miles.

L'espèce humaine est bien naïve et se laisse duper, les hommes sont maniables, des jouets s'il existait réellement des forces supérieures, des jouets tellement simple à manier que cela devenait pitoyable. Shannon n'était pas une experte à 100%, ni la meilleure de toutes, mais dans cette université, peu pouvaient lui concurrencer, cela vous déplaît-il? Tampis pour vous, vous êtes bien naïfs si vous ne comprenez pas pourquoi elle le fait, vous êtes bien trop bête pour creuser le trou un peu plus profond, vous êtes des feignants qui ne vous contentez que de gratter la surface et croire tout connaître et avoir tout compris sur l'être qui se trouve devant vous. Zac avait fait pareil avec Shannon, elle voyait dans ses yeux clairement qu'il se fiait aux rumeurs et évidemment aux dires de Valentine Hook, cela ne l'étonnait pas le moins du monde que Miles soit tombé éperdument amoureux de la jeune brune, même s'il s'en rendait pas encore compte, peu d'hommes lui résistait, peu d'hommes prenaient de la distance envers cette garce. Néanmoins, Miles pouvait cracher tous les défauts de Shannon et même en inventer, mais ce qu'il ne pouvait pas c'est dire que Valentine était une sainte. Personne ne connaissait réellement le début de leur histoire, de leur conflits, des rumeurs à faveur ou contre elle, circulaient, mais aucune de disait la vérité et si un jour Shannon la révélait elle savait pertinemment que la princesse Hook perdrait sa place de "queen"... Pff mais enfin de compte qu'en avait-elle à faire que Valentine ne soit plus chef des Park, depuis bien longtemps elle n'assumait plus ce poste et depuis bien longtemps chacune des filles commandait à son gré mais toutes savaient qu'aucune ne pouvait dominer les autres, car toutes étaient bien trop fières, trop arrogantes, pour être classées comme "acolytes" de la chef.
Shannon sourit, à al remarque de Miles, elle était bien envoyé, mais pas assez profonde ni accès affilé pour toucher réellement Shannon. Elle savait très bien que Zac perdrait au jeu des répliques sanglantes, car elle en était la reine, the master, ce n'était pas de la vantardise mais la stricte vérité. La jeune femme avait un don pour trouver les bonnes failles chez ses "adversaires", si on pouvait appeler comme ça ceux qui subissait le sort de ses mots, elle s'en sortait toujours et encore personne ne lui avait cloué le bec ce qui lui avait donné une réputation de garce, mais ce qui plaisait le plus la jeune rousse dans toute cette histoire, c'est que oui elle était une garce, mais elle disait bien plus de vérités que de mensonges, voilà ce que ne supportaient pas les autres. "Il n'y a que la vérité qui blesse", comme dit le dicton et cela était vrai. Le sourire de la jeune femme s'étira, carnassier, doucement pour ne pas apeurer le jeune frêle blondinet qui se trouvait devant elle, se redressant comme s'il pouvait croire que cela le rendait puissant.
*Pitoyable, j'ai envie de vomir* ne put-elle s'empêcher de penser en voyant cette position, qui lui donnait des hauts le cœur, tellement c'était pathétique.La réplique ne tarda pas à fuser, d'abord la voix de la jeune femme n'était pas trop froide, mais n'allait pas tarder à virer au glacial. Elle y allait doucement, pour ne pas brusquer le jeune garçon et perdre tout le plaisir de le faire tourner en bourrique et le faire enrager.


"Ah...Je n'y peux rien si tu n'as pas de goût Miles, mais qu'est-ce que tu veux, la vie est ainsi mal faite. La mère Nature ne ta pas gâté hein, même le physique est raté."

Elle se tu un instant et observa la réaction instantané du jeune homme, ses traits se crispèrent, sa mâchoire se ferma faisant ainsi ressortir encore plus ses traits carrés. Shannon s'empêcha de sourire, même si le cœur n'y était pas réellement, sa mauvaise humeur la consumait littéralement, et Zac s'avançait sur des terrains dangereux, car rien ne pouvait l'arrêter quand elle était lâchée. Avant qu'il ne puisse ouvrir la bouche, elle lui coupa l'herbe sous les pieds et ajouta mielleuse:

-Ne me dis pas que je devrais me regarder dans un miroir Miles, tes blagues à deux balles devraient rester pour les gamins que tu côtoies(elle parlait évidemment des "amis" du jeune homme), car si j'étais si répugnante que sa, pourquoi à ton avis, les trois quarts de garçons me courent après? Aie un peu de jogeote et reconnais, qu'en matière de fille tu as piètre goût...Ah pardon, à part Valentine...je te l'accorde c'est un bon parti, mais arrêtes de rêver Miles, l'argent de tes parents ne suffira pas cette fois à t'aider à obtenir ce que tu veux..si tu la veux réellement, entres dans la cour des grands. Le chemin sera long, vu que tu es bien bas dans l'échelle..Aies du courage...Ah pardon, cette vertû tu l'as au moins?

Elle se tu, ses derniers mots cinglèrent comme une lame sur une chaire, rapide, coupante, froide, blessante. Miles si j'ai un conseil à te donner, c'est prends ton plateau et tires toi de là avant que le chat sauvage ne se transforme en tigre et te bouffes tout cru, parfois la vengeance est un plat qui se mange froid, mais apparemment, même sa tu ne comprends pas, tu n'agis que sur des coups de têtes, car Zac, malgré l'humiliation des mots de Warrik, il resta planté là, à la regarder en face, sans bouger, la respiration coupée peut-être? Le coup est venu trop vite que tu ne t'y attendais? Pauvre chou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zac Miles
ll Cute Boy ll
avatar

Nombre de messages : 259
Age : 26
| J'aiime | : ... Moi ...
| Team | : What Teeeeeam ? Wildcats !!!
| Phrase Perso | : Donnez moi un levier assez grand, et je soulèverais la Terre.
Date d'inscription : 24/12/2007

• Darkness Life •
| Côte de Popularité |:
85/100  (85/100)
| Relation Ship & Humeur |:
| Degré de Luxure |:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Zac] Il faudrait mieux parfois se taire...   Mer 16 Jan - 22:21

La vie, une drôle d'histoire non ?! Ou plutôt devrais-je dire de drôles d'histoires... Car après tout, est-ce que notre existance ne se résume qu'à notre propre petite personne au milieu des cinq milliards neuf cent quatre-vingt dix neuf million neuf cent quatre-vingt dix neuf milles neuf cent quatre-vingt dix neuf autres personnes ? La réponse est plutôt évidente, biensûr que non, nous ne sommes personne n'est le seul protagoniste de sa vie, pensez-vous, cela serait d'un ennuie infini. Mais après tout dépend à qui vous accepter de donner de l'importance, à vos parents ? A vos amis ? A votre petit(e) ami(e) ? Ou aux inconnus que vous croisez chaque jour... Là malheureusement, vous êtes le seul à choisir, vous êtes le seul à décider qui rentra ou restera à la porte du club privé des personnes importantes de votre vie... Vous êtes le maître de votre destiné, le capitaine de vos choix.

Voilà ce qu'était la philosophie du jeune Miles, rester le maître à bord tout en acceptant des matelos, certains en point escales et d'autres en point d'arrivée. Mais seul lui décidait de leur statut sur le navire Miles, c'était comme cela qu'il voyait les choses et pas autrement, il ne changeait pas d'idées toutes les deux secondes, non, ce n'était pas son genre, il restait fidèle à sa philosophie de départ... Contrairement à beaucoup de monde, mais il s'en fichait le monde pouvait bien s'arrêter de tourné que lui, Zac Miles, avancerait encore. Il n'était esclave de personne ni de rien, il était juste ami avec des personnes ou avait des liens de parenté avec d'autres, point final.


Cela peut paraître dur mais au final tout le monde y gagne, personne n'embête l'autre, chacun décide pour lui et les atomes crochus se rapproche sans embêter les autres... Enfin, ça c'était un peu idyllique puisqu'il était évident que cela ne se passait pas comme ça tous les jours... Même jamais pour être franc, mais après tout ce n'est que la vie, une petite vie certes aisée, mais une vie seulement... Une vie parmis les autres... En parlant des autres, Zac venait de déclencher les foudres de la garce par excellence, Shannon Warrik. Une de ces petites vies qu'il ne faudrait jamais croiser dans la vôtre, rien à y gagner et tout à y perdre. Voilà comment beaucoup de gens définissait cette Princess', et ils n'avaient certainement pas tort.

La réplique du jeune Miles n'avait pas semblé touché la jeune Warrik qui émit un léger sourire, elle se croyait sûrement supérieur ou quelque chose dans le genre, pauvre riche fille ! Elle sous-estimait trop ses adversaires et cela lui serait fatal pour cette fois, elle jouait sa maligne encore maintenant mais elle ne rirait pas la dernière, c'était certain. Peut-être était-elle forte au jeu des réfléxions blessantes, mais Zac en connaissait un rayon également... Pauvre sote ! Elle lui envoya alors toute sorte de choses à la figure avec une expression banal comme si elle faisait ça toute la journée, mais elle faisait ça toute la journée ! Zac se mit à rire sarcastiquement, elle se ridiculisait la pauvre avec son histoire de Cour des Grands et des Petits... Mais avant de la rembarrer sur cette histoire, Zac voulu être clair sur ses goûts visiblement douteux aux yeux de la jeune Warrik.


" Mes goûts sont médiocres... ? Tu me fais rire Shannon, ce n'est pas moi qui me fais payer pour coucher... Mais à ce qu'il parait tu ne prends pas trop chère, fais attention à la concurence tout de même ! "

Il lui fit un clin d'oeil et regarda autour de lui, tous les yeux de la cantine étaient rivés sur les deux jeunes gens, quelle bande de rapaces ! Mais après tout ils allaient en avoir pour leur argent, cela ne faisait que commencer... Zac n'avait pas finit, loin de là... Il n'allait pas la laisser respirer, elle serait trop dangereuse sinon, mieux valait affaiblir la bête avant de l'achever.

Il replongea son regard dans celui de sa camarade avant d'ajouter, cette fois sur les deux Cours.


" Hoooo Mlle Warrik est dans la cour des grands... Tu veux qu'on applaudisse à quel moment ?! Et puis, on n'a visiblement pas la même définition du mot maturité puisque si mettre des rats dans le vestiaire des filles après l'entrainement est une preuve de maturité... J'sais pas ce que tu appelles la puérilité Warrik ! "


Il lui fit un grand sourire alors que tous les regards se tournaient vers Shannon qui ne répondait rien, et bah alors, on avait perdu sa si mauvaise langue ? Hooo, c'était si dommage... Zac l'avait cru plus résistante tout de même. Elle était simplement pathétique, voilà, ce mot était comme inventé pour elle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon Warrik
Don't Touch!
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 31
| J'aiime | : Les mecs, mon lit, mes gauloises.
| Team | : Park Avenue Princess
| Phrase Perso | : Une femme pour survivre doit être une Garce.
Date d'inscription : 27/12/2007

• Darkness Life •
| Côte de Popularité |:
95/100  (95/100)
| Relation Ship & Humeur |:
| Degré de Luxure |:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Zac] Il faudrait mieux parfois se taire...   Jeu 17 Jan - 0:04

Shannon n'était pas du genre à sous-estimer les gens, et cela que monsieur Miles se trompait, comme lui, elle les rabaissait voilà tout, car elle savait pertinemment que dans une dictature il y en aurait toujours un dans le peuple réprimé qui se lèverait et qui ferait tout changer. L'histoire ne le prouvait-elle pas? En France par exemple, Louis XI l'a payé de sa tête, ainsi que Robespierre quelques temps après. Miles pouvait toujours parler, car ce qu'il atteignait n'était autre que les apparences de Shannon et voilà en ce qui résidait sa puissance et sa force, il pourrait causer, l’humilier, mais il ne toucherait jamais le cœur, comme si Shannon était un atome dont le cœur est un noyau et dont la structure qui l’entourait était lacunaire. C’était comme si Miles tentait d’atteindre avec un flèche, une pomme qui était invisible.
*Cause toujours mon petit, cause toujours*, ne put-elle s’empêcher de penser. Cependant, si Miles ne touchait pas le cœur, il touchait la réputation ce qui était intelligent. Une vague de colère monta en elle, serrant les poings fortement pour ne rien démontrer sur son visage, pourquoi procurer de la joie à Miles? Haussant un sourcil, étonnée, plus que vexée, elle répliqua du tac au tac :


« Toujours aussi mal informé à ce que je voie Miles, ou peut-être est-ce ton don à tout comprendre de travers ? Tellement que tu es incapable de comprendre quoi que ce soit aux sciences économiques. Tes parents doivent être fiers hein ? Et tout ça pour quoi ? Même pas fichu d’être le capitaine de l’équipe de baskett. Bravo Zac, continue sur cette lancée et tu ne seras qu’un…raté.

La pause juste avant la chute, porta le coup encore plus bas, tout avait été calculé. Zac tenait bien, même si elle vit l’effort qu’il fit pour accuser le coup. C’était du jeu bas, hein Shannon, s’en prendre aux parents.
*Pas plus bas que m’outrager de prostituée*répondit-elle à sa conscience qui gardait quelques scrupules.

Shannon pouvait se permettre de critiquer Zac et ses notes, car il ne pouvait rien lui répliquer sachant pertnemment, qu'elle avait 80/100 de moyenne générale ce qui était exceptionel dans cette université. C'était une élève applliqué, qui séchait parfois les cours, mais attantive et respectée par ses professeurs par son travail fourni non seulement en cours mais en devoirs surveillés et en T.P.E.

Elle poussa son plateau devant elle, mettant fin à son repas, mais pas fin au conflit. Elle sentait sur sa nuque, le regard criblé des autres sur elle et sur Zac, ils n’attendaient qu’une chose : que cela se termine mal, que chacun s’en prenne plein la face avant que l’un ne se soumettes à l’autre. Shannon allait sortir du combat, Zac était certes doué, mais on n’ apprend pas à une araignée comment tisser sa toile, et ce n’était pas l’élève qui allait apprendre au maître, pas aujourd’hui en tout cas. La colère était telle, ainsi que sa frustration de ne pas pouvoir fumer sa cigarette, sans parler des autres problèmes de Shannon, des problèmes bien plus profonds et obscurs que personne ne puisse imaginer. Les bras de Shannon se croisèrent sur sa poitrine, son regard alla se river sur celui de Miles, il était flambant, ardant, la colère le consumait littéralement, apparemment il était très protecteur envers ses géniteurs.
Si Zac aurait été un ami de Shannon elle lui aurait donné quelques conseils, quelques astuces pour battre son adversaire, mais el problème c’était qu’elle représentait l’ennemi. Ses traits n’étaient pas apaisés, mais pas tirés par la colère, seules ses mains pouvaient la trahir, mais maintenant enfoncés contre sa chair, personne ne pouvait voir. Les yeux de la jeune rousse étaient provocateurs, avec peut-être une pointe d’amusement. Combien de temps durerait Miles, elle voyait très bien la fourchette encore enfoncée dans le plat, elle se demandait combien de temps il attendrait pour s’en servir enfin. Puis la répliqua fila. Ah..sa blague et celle d’Alexander, c’était bien drôle de voir les filles paniquées. Un large sourire s’étira sur ses lèvres, dévoilant une rangée de dents blanches, parfaitement alignées. Secouant la tête presque amusée, la réponse ne tarda pas à quitter la bouche se Shannon, le ton était cette fois compatissant, comme si elle avait de la peine envers Zac :

«-Ah…on s’amuse comme on peut que veux-tu, avec des gens si ennuyants que toi, on doit parfois s’abaisser à ce genre de chose parce que vous n’offrez guère de divertissements. Mais au moins j’ai rigolé un coup, contrairement à toi, je ne me suis pas faite prise en photo en compagnie de Valentine Hook une nuit, avec une mine rêveuse..Contrairement à toi, je ne m’expose pas à des dangers ni à des situations que je ne puisse gérer. Tu es bien naïf, de croire que Chase te le pardonneras si facilement. Cache-toi pendant qu’il est temps Miles…car Alexander sera réellement ravi de te voir traîner dans les pattes de la petite copine du chef des Warriors »
Tournant la tête, comme si elle était ennuyé, elle foudroya du regard un jeune homme qui s’était approché pour regarder la scène. Puis trouvant une autre faille, elle relança la dispute :
- Alors comme ça..tu t’éclates à faire peur à tes colocataires ? Tu sais Halloween est déjà d’ores et déjà passé, mais peut-être te crois-tu intéressant ? Très minable quand on y pense rien, mais je suppose qu’à ton niveau on est prêt à tout pour se montrer à la hauteur..alors qu’en fin de compte on n’est rien autre qu’un…tas de boue, mais c’est bien connu : «Le pire des aveugles est celui qui ne veut pas voir…»

Lassée de cette discussion, dont elle prenne largement le dessus, devenant de plus en plus acerbe, elle ponctua la colère de Miles, en faisant mine de se lever pour ne planter là, comme une vraie garce. Elle sentit la main froide et la poigne du jeune homme sur son bras. Ses yeux étaient débordés de colère, cette dernière prendrait-elle par hasard le dessus sur les sens du jeune homme ? C’était probable. Un éclair de colère passa dans les prunelles caramels, d’une voix froide comme la glace elle persiffla :

- Miles..Ôte tes mains de moi.
Puis d’un geste brusque elle retira son bras repoussant le jeune homme, qui avait une main sur la table et qui en reculant à cause de la poussée de Shannon, fit voler son assiette. Provoquant un bruit sourd d’assiette cassée, et plongeant le réfectoire dans le silence. Shannon en profita et ajouta d’une voix pour que tous puissent entendre :

-Même pas capable de se comporter publiquement. J’ai peut-être des choses à revoir, chez moi, mais toi par contre il faudrait te changer totalement, tu n’es bon à rien.

Puis elle se leva, prenant son plateau, pendant que les autres reprenaient leur conversation. La voix de Zac s’éleva, colérique, elle s’arrêta car Shannon Warrik ne tournait jamais le dos à une réplique, il fallait toujours y répondre, pour plus qu’il lui en coûte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zac Miles
ll Cute Boy ll
avatar

Nombre de messages : 259
Age : 26
| J'aiime | : ... Moi ...
| Team | : What Teeeeeam ? Wildcats !!!
| Phrase Perso | : Donnez moi un levier assez grand, et je soulèverais la Terre.
Date d'inscription : 24/12/2007

• Darkness Life •
| Côte de Popularité |:
85/100  (85/100)
| Relation Ship & Humeur |:
| Degré de Luxure |:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Zac] Il faudrait mieux parfois se taire...   Jeu 17 Jan - 22:39

Gagner, toujours gagner pour prendre de la hauteur vis à vis de son adversaire, pour le ridiculiser encore plus et le laisser inerte à ses problèmes... C'était une des lois de la vie, certainement la plus respectée d'ailleurs. Mais quand une loi est plaisante, pourquoi ne pas la suivre à la lettre tel un imbécile chien dressé du gouvernement ? En tout cas, le genre humain aimait à se sentir plus puissant que tout le reste de la Création et c'était sûrement là son plus grand défaut après son intelligence mais peut-être était-ce du pareil au même... Personne ne pouvait réellement le dire en fait.
"Qui vivra verra", comme dit le célèbre diction, en d'autres termes : "Qui ne tombera pas, gagnera"... C'est un assez bon exemple de ce qu'est la condition humaine, il lutte perpétuelle pour survivre et pour se faire respecter. L'Homme a toujours fait la guerre à ses semblables et à d'autres formes de vie d'ailleurs, mais l'Homme sait-il une fois demander pourquoi il se battait ? Probablement, mais une chose est sûre, il n'y a jamais répondu... La réponse est pourtant évidente, il se bat pour survivre, pour qu'on se souvienne de lui.

C'était exactement ce que faisait Shannon et Zac à l'instant même, ils ne s'en rendaient seulement pas compte, ils n'étaient que des gamins après tout... Cela pouvait bien leur faire rougir les oreilles, c'était pareil. Ils n'étaient que des gamins parmi tant d'autres, voilà à quoi ils se résumaient et avec leurs vannes de niveau inférieur et leurs réflexions mesquines, ils ne faisaient que le prouver. Mais revenons-en à nos moutons, ou plutôt à nos gamins.
Zac sentait que Shannon encaissait les coups sans vraiment de dégâts bien que sa colère commençait de monter petit à petit... Ses mains la trahissaient même si elle les avaient vite cachées derrières ses bras... Shannon, il te reste tant de chose à apprendre ! Mais la jeune rousse n'avait pas dit son dernier mot, loin de là. Elle revint à la charge assez durement en parlant des parents de Zac, ce dernier sentit comme une lame le traverser, il savait qu'elle l'avait fait exprès puisqu'elle était au courant de la mort de sa mère... Son sang ne fit qu'un tour, ce qui empêcha d'ailleurs ses larmes de lui monter aux yeux et c'était une bonne chose ! Il répondit violemment et se crispant sur sa fourchette.


" La ferme pétasse... Si tu replace mes parents dans l'histoire je te jure que ta vie deviendra un enfer à partir de cet instant ! "

C'était clair, net et précis, il savait que Shannon comprendrait, elle était loin d'être stupide et les dires de Zac n'étaient à prendre à la légère pour cette fois-ci... Fais gaffe à toi Shannon, ne réveille pas le pire côté de jeune blondinet angélique car tu pourrais le regretter bien vite !

Zac lâcha la pression qu'il exerçait sur sa fourchette pour la reposer dans son assiette entre les frittes et la tonne de ketchup qu'il avait mis. Shannon changea alors de sujet pour répondre à son attaque sur ses blagues douteuse... Rien à dire, réponse basique et attendue, banal en un mot. Il ne prit même pas la peine de répondre, c'était d'un niveau qui ne l'atteignait pas, il était au dessus de ça mais pas Shannon visiblement. Pauvre petite, si elle s'amusait pourquoi l'arrêter ?! Elle était si drôle à voir, se croyant supérieure et maligne alors qu'il n'en était rien du tout ! La jolie rousse se mit alors à parler d'une histoire de jeux avec Hilary ou quelque chose comme ça, il ne voyait pas bien où elle voulait en venir... C'est alors qu'il comprit, elle voulait parler de cette soirée qui avait finit aux urgences où Hil' avait faillie y rester. Etait-elle donc sans coeur cette Warrik ?! Elle cherchait certainement à déstabiliser Zac et elle s'y prenait assez bien il fallait avouer.

Elle prit alors son plateau, se leva et commença à s'en aller sans que Zac ne puisse ajouter quelque chose, cela le mis encore plus en colère, ce fut l'apogée. Il se leva, prit son assiette gorgée de sauce de steak, de graisse de frittes et de ketchup puis se dirigea vers la grande rousse. Il la prit par le bras et lui disant.


" Pas si vite, une chose est sûre, toi tu vas devoir te changer ! "

Puis, sans crier gare il flanqua l'assiette au niveau de la poitrine de Shannon et appuya assez fort pour que tout pénètre bien dans le tissu et entre les formes généreuses de cette garce... Elle l'avait cherché ! A présent tout le monde les regardaient bouche bée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Zac] Il faudrait mieux parfois se taire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Zac] Il faudrait mieux parfois se taire...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une larme vaut parfois mieux qu'un sourire
» » La vie est un jeu, dis moi à quoi tu joues on se connaîtras mieux ? v2.0
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Assassinat du propriétaire de l’hôtel Le Palace
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: |• UPPER UNIVERSITY •| :: • CAFETARIA •-
Sauter vers: