Quand les Frères Scott décident de régner sur l'Upper East Side .. Ca donne ça !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Evan Jacob Scott; [Losers aren't admitted]

Aller en bas 
AuteurMessage
Evan J. Scott
Nobody is perfect. I am nobody
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 28
| J'aiime | : Kaïra, lui-même, le foot & les fêtes (et plus si affinités)
| Team | : Leader of Blue Devils & l'Équipe de Foot de l'Upper
| Phrase Perso | : La fierté s'accompagne toujours d'intolérance.
Date d'inscription : 21/12/2007

• Darkness Life •
| Côte de Popularité |:
100/100  (100/100)
| Relation Ship & Humeur |:
| Degré de Luxure |:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Evan Jacob Scott; [Losers aren't admitted]   Ven 21 Déc - 3:22

    I. I.D.E.N.T.I.T.E

    Nom :
    Scott
    Prénom :
    Evan Jacob
    Age :
    19 ans
    Date de naissance :
    17 octobre 1989
    Lieu de naissance :
    Ile de Manhattan, New-York State, USA
    Signe(s) Particulier(s) :
    Evan a une forte tendance à passer la main dans ses cheveux incessamment, sans vraiment s'en rendre compte. Sinon, son regard s'éclaircit quand il est énervé ou en colère, et dans ces moments, c'est le temps de partir loin, bien loin. Autrement, fait étrange, il ne peut pas se détacher des yeux d'une femme qui se mord la lèvre et d'afficher son air suffisant et arrogant à longueur de temps.

    II. D.E.S.C.R.I.P.T.I.O.N

    Psychologique :
    Evan est un garçon bien particulier, avec des caractéristiques bien à lui. Il est impossible de le confondre avec qui que ce soit, uniquement par quelqu'un qui connait le Evan qu'il montre et l'autre que peu de gens, voire même une infime partie- ont l'occasion de voir un jour où l'autre. Celui que l'on connait, qui intrigue et qui inspire les ragots, c'est le Evan chiant, emmerdeur, crâneur, arrogant, suffisant, vaniteux et j'en passe. Cependant, celui qui réussira à réunir tout ça en restant classe, ça ne court pas les rues. Ce ne serait pas fausse modestie de dire qu'il doit être le seul à tenir pareilles caractéristiques et avoir la plus haute côte de popularité dans un collège. Ça l'amuse particulièrement, et il fait plaisir aux gens en leur offrant sur un plateau d'argent de quoi partir de fantastiques rumeurs, grandioses même. Evan adore voir leurs visages crétins et blafards s'illuminer quand il leur donne l'occasion de briller, une fois dans leur vie. C'est peut-être méchant, mais il est comme ça, et le vit très bien. En fait, il serait faux de dire qu'il ne s'adore pas. Bon, pas au point de s'admirer des heures devant le miroir à faire son Apollon -trop de choses à faire, trop de gens à voir et beaucoup trop de fêtes à organiser pour perdre son temps- mais dans sa confiance en lui parfaitement gonflante et sa fierté sans borne, il est clair qu'il est conscient de ce qu'il provoque. Jalousie et envie, il connait. Il apprécie même qu'on l'envie et qu'on le jalouse, ça le fait marrer. C'est dire qu'il ne prend pas vraiment les autres au sérieux, Evan.

    Pourtant, en dépit de ce manque de compassion et de sa personnalité imbue d'elle-même, le jeune homme est quelqu'un de bien. Oui, vraiment, bien selon ce qu'on lui a enseigné. Ses valeurs principales sont, en ordre, l'argent, les filles et les fêtes, remarquez bien que ces trois-là sont inséparables. Cependant, aussi étonnant que ça puisse paraître, Evan est extrêmement bien élevé et même s'il ne connait pas le mot respect pour les inconnus, il est particulièrement gonflant si quelqu'un agit d'une manière inconvenante. Pour les quelques intimes qu'il ait (Evan est quelqu'un qui ne fait pas facilement confiance aux gens), il est attentionné, même tendre, quand il en a envie, protecteur et gentil. Ses sarcasmes et ses piques s'oublient quand il affiche son sourire enjôleur, et il est impossible de lui en vouloir, la plupart du temps. Sachant ce qu'il vaut, ce qu'il veut et ce qu'il va obtenir, Evan ne laisse rien au hasard et sait s'entourer de ceux qui risquent de le faire avancer ou, au moins, pourrait se rendre utile un jour ou l'autre. Manipulateur de première, l'héritier Scott a une aise peu commune avec les mots et a manifestement le talent de son père pour son don de la persuasion.

    Vous l'adorez tous, même si vous prétendez le contraire.

    Physique :
    Commencer et conclure par parfait ne ferait pas, non? Ça serait beaucoup trop simple et, avouons-le, Evan adore parler de lui-même, sans même faire mine de ne pas le laisser transparaître. Étant assez grand, le jeune homme a une silhouette proportionnée, svelte et athlétique, prouvant qu'il mérite sans discuter sa place en tant que Capitaine de l'Équipe de Foot de l'Upper, et qui lui permet de se faire respecter. Comme s'il avait besoin de ça, en plus. Enfin, possédant des bras musclés et des épaules finement dessinées, en plus de son torse athlétique, Evan n'est pas à plaindre et il le sait. De longues jambes musclées par l'entraînement, que ce soit du foot ou d'autres sports comme le hockey ou le basket, sur lesquels il ne crache pas à l'occasion, il prouve sa rapidité et sa capacité à cerner les tactiques de ses opposants. Avec ses cheveux en batailles à longueur de temps (comme s'il avait à s'attarder à ce genre de détail pour détonner), le châtain blond de sa chevelure douce et soyeuse va de tous les sens, donnant un petit look négligé qui lui va comme un gant, ses grands yeux saphirs toujours affichant un regard hautain et provocateur, ou presque, on y décèle parfois un peu de douceur dans ses yeux devant une certaine blonde. Ses yeux sont certainement le reflet de son humeur, pâlissant selon ce qui l'agace et fonçant quand quelque chose lui fait plaisir. C'est sans doute la seule chose qui parle sans qu'il ne l'est auparavant analysé.

    Possédant des traits assez fins, un nez aquilin ayant légèrement la marque d'une cassure au collège, donnant un aspect moins noble à son visage, il a tout de même une bouche aux lèvres fines et pâles, toujours légèrement dessinés en un semi-sourire provocateur. Un teint hâlé à longueur d'année, qu'il retient de sa mère, il lui suffit de s'exposer quelques temps au soleil pour brunir à l'accélérer. Quelque chose que les filles, majoritairement, lui envie bien. Ce n'est pas comme s'il s'en intéressait, en fait. Ce sont les longues heures qu'il passe à l'extérieur qui paie, en plus. Laissant toujours une fine repousse de poils sur son visage -entre un et deux jours-, qu'il préfère à la peau satinée d'un bébé, du moins, sur lui. Le jeune homme a pour habitude de constamment passer la main dans sa chevelure, quand il est mal à l'aise ou encore énervé, et de mordre sa lèvre inférieure quand il a merder ou quand il veut se retenir de dire quelque chose, ce qui arrive peu souvent, puisqu'il a la fâcheuse habitude de dire tout ce qu'il pense à voix haute, avec un sourire chiant en prime. Gonflant de chez gonflant? Imaginez, il peut faire mille fois pire.

    Goûts :
    Ça pourrait se résumer à trois mots tout simple: l'argent, les filles et la fête. Evan est le dieu incontesté de toutes les fêtes les plus réussies de l'Upper East Side, et il y a de fortes chances que ce soit sa bande les organisateurs. Une chose que le jeune homme a bien voulu partager avec ses «amis», son sens de l'organisation. Partout, n'importe quand et à n'importe quelle occasion, tout endroit devient LA place le temps d'une soirée. C'est qu'avec l'expérience, il sait gérer, du moins, au début. Le reste, il s'en balance, ça ne le concerne plus. Il y a fourni ce qui devait être, alcool, filles les plus canons et drogues, pour les habitués. Lui qui englouti autant d'alcool qu'il absorbe d'aliments, ce n'est pas peu dire de croire qu'il a fini par passer maître dans l'art. Se laissant tenter par les «plaisirs superficiels et artificiels» des drogues -si comme si toute son existence n'en étaient pas, justement- il s'y laisse de moins en moins prendre, puisqu'étant amateur de sensations fortes, Evan commençait à en demander, et si quelque chose pouvait l'irriter -pas bon- c'était bien de perdre le contrôle. Une seule chose le dépassait, c'était ce pincement au coeur qu'il ressentait à chaque fois que Kaïra Lowens est dans les parages. Ça, et son regard bleuté qui ne parvient plus à se défaire de la silhouette canon de sa petite-amie. Eh oui, le pire fêtard que la Terre ait porté est amoureux. En amour, et tout le tralala, par-dessus la tête, en plus. Si seulement il pouvait le lui communiquer clairement...

    Eh oui, bien enfoui chez le jeune homme, sa capacité à être capable de douceur envers un être, qui plus est du sexe opposé. Seulement, Kaïra n'était pas n'importe qui, et il comptait bien la garder près de lui encore un moment, histoire de vivre un petit bout de chemin à ses côtés. Lui communiquer par petites attentions était difficile pour lui, habituellement froid et distant, jetant les filles -qui revenaient pourtant en n'en redemandant- quand il en avait envie, n'ayant que l'embarras du choix pour son prochain caprice. Bien que ses tendances à flirter est largement diminuer, le volage Evan n'a de yeux que pour elle, sa petite-amie. Dans sa bouche parfaite, ce mot avait un goût amer, étrange. C'était parfaitement ridicule venant d'Evan Jacob Scott, mais bizarrement, il commençait à y prendre goût, comme déposer des baisers au creux du cou de la jeune femme. C'est qu'elle était la fille la plus canon de l'Upper et lui, eh bien, son alter ego, version masculin. Aussi machiavélique et manipulateur l'un que l'autre, ils étaient to-ta-le-ment fait l'un pour l'autre, et même Evan ne s'y opposait plus, de plus en plus certain de ce qu'il ressentait pour la jeune Lowens.

    III. B.I.O.G.R.A.P.H.I.E

    Faites un minimum de 15 lignes où vous parlerez de votre Vie : la rencontre de vos parents, votre vie de famille, votre enfance, vos années au Collèges et au Lycée, vos rencontres avec vos amours, vos Ami(e)s, vos Ennemis ...

    IV. D.E.T.A.I.L.S

    Contenu de votre Sac :
    Eh bien, à l'habitude, les seules choses qui traînent dans ses poches de manteau ou de jeans sont, au minimum, son iPhone, son portefeuille, son paquet de Marlboro Light, péché dont il ne parvient pas à se défaire, à l'occasion, et son portable. Le genre de chose que tout BCBG digne de ce nom doit garder sur lui. Ajoutons-y seulement, à guise de petit plus, les clés de sa voiture et de son appartement.
    Plat Préféré :
    Il adore les sushis, en raffole, même.
    Couleur Préférée :
    L'absence de couleur, le noir, et la réunion de toutes les couleurs, le blanc.
    Pays Préféré :
    L'Angleterre, sans le moindre doute.
    Musique Préféré :
    C'est une excellente question, pour les fêtes, il privilégie les derniers hits de l'heure, si ce n'est pas des primeurs, et sinon, a un intérêt marqué pour les vieux groupes et l'electro / techno.

    V. D.E.S.I.R.S

    Je veux :
    Toujours plus de fêtes, plus de plaisir, plus de débauche. Ne plus avoir à s'imaginer mille et un scénario pour tenter de démontrer ce qu'il ressent à Kaïra et passer aux actes, pour lui montrer qu'il tient réellement à elle, plus qu'à quiconque d'autre, en fait. Il ne faut pas oublier de continuer d'alimenter ragots et médires, et s'amuser, s'amuser et s'amuser encore. La vie, c'est un jeu. Vivez le à fond, bordel!
    Je voudrais :
    Rester avec Kaïra encore et encore, profiter de la douceur de sa peau et de son parfum enivrant, jour après jour, nuit après nuit, continuer de voir ses «copains» du foot et de sa bande lui lécher les bottes, bien que certains lui soient plus proches, et de continuer fermement à tenir ses positions vis-à-vis de la guerre concernant désormais la majorité des gens de son collège entre les Frères Scott.

    VI. R.U.M.E.U.R.S

    Rumeurs :
    Si c'est le prix à payer pour être populaire, Evan accepte sans difficulté son fardeau. C'est d'ailleurs lui qui a lancé quelques rumeurs, s'amusant follement à les voir se retourner et se déformer sans avoir de sens ensuite. Il est impératif de comprendre que le second des Scott n'en a rien à faire, et il se balance éperdument de ce que les gens croient ou ne croient pas. L'important, c'est qu'on parle de lui, non?

    Evan a déjà parié qu'il pouvait charmer la fille la plus intelligente, tout de même sexy, de sa classe. C'est bien vrai, et il a réussit. Qui aurait pu, de toute façon, lui résister? Pas grand monde, en tout cas. Secundo, il a déjà circuler qu'il avait trompé Kaïra depuis qu'ils sont officiellement ensemble. Aussi étonnant que ça puisse paraître, c'est faux. Si on exclut ses regards malicieux et joueurs, ainsi que sa tendance à chuchoter d'une voix suave et irréssistible à l'oreille d'une demoiselle au point de la faire frissonner. Ensuite, on dit aussi de lui qu'il est sans doute le plus gros pervers de la Terre entière. Ça, c'est à vous de le deviner, mais une seule personne en connait véritablement la réponse. D'ailleurs, pervers est un bien grand mot, disons plutôt un jeune homme qui sait profiter des bonnes choses de la vie. Finalement, entre plusieurs autres, on se demande si Evan serait près de demander l'armistice à ses frères? C'est quoi ce bordel, ce pied qu'il prend dans cette guérilla, alors? Franchement, il n'est pas près d'abdiquer.

    Secret :
    Spoiler:
     

    VII. H.O.R.S..J.E.U

    Avatar :
    Jensen Ackles
    Prénom :
    Gabriel
    Age :
    17 ans
    Multi Compte :
    Nan
    Comment avez-vous connut le Forum ?
    En passant d'un forum à l'autre
    Votre niveau de RP ?
    Dépend de mon interlocuteur, entre 16 et 17
    Fréquence de connections :
    6/7 en revenant des vacances
    Code réglement :
    Spoiler:
     
    Code Personnage :
    Spoiler:
     
    Code Avatar :
    Spoiler:
     
    Code Design :
    Spoiler:
     
    Comment trouver vous le forum ?
    Vraiment, l'idée est bonne, et il y a des pré-def' pour tous les goûts, j'adore.


Dernière édition par le Ven 21 Déc - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan J. Scott
Nobody is perfect. I am nobody
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 28
| J'aiime | : Kaïra, lui-même, le foot & les fêtes (et plus si affinités)
| Team | : Leader of Blue Devils & l'Équipe de Foot de l'Upper
| Phrase Perso | : La fierté s'accompagne toujours d'intolérance.
Date d'inscription : 21/12/2007

• Darkness Life •
| Côte de Popularité |:
100/100  (100/100)
| Relation Ship & Humeur |:
| Degré de Luxure |:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Evan Jacob Scott; [Losers aren't admitted]   Ven 21 Déc - 8:23

III. B.I.O.G.R.A.P.H.I.E

Toute bonne chose à un début; toute bonne chose à une fin. L'histoire de Evan Jacob Scott, et en parallèle à celle de ses frères, n'a rien de la plus originale. Elle n'a rien de la plus émouvante et de la plus triste. Elle est l'histoire d'un couple d'héritiers fortunés qui, au terme d'un arrangement entre deux clans, unirent leurs descendants dans le but d'unifier finalement leur emprise sur la large ville de New-York. Cependant, on ne contrôle pas tout dans une vie. On ne contrôle que ce qu'on prétend, sans savoir ou vouloir admettre avoir un tord. Ce n'était pas des héritiers qui étaient prévus pour Jason et Felicia. C'était plutôt la victoire de l'un sur l'autre, car en dessous de chaque machination, il y a des victimes.

La rencontre entre les deux jeunes gens n'a rien d'extraordinaire à elle seule. C'est plutôt la suite de circonstances qui est étrange. Jolie blonde au teint foncée, elle semble typiquement venue de la côte d'Honolulu. Les escarpins fins en vinyle lui déchirent les pieds bien plus que les grains de sable qu'elle foule chaque matin avant l'aube. Son apparence n'est pas trompeuse, sinon la robe hors de prix qu'on lui a mis sur ses épaules dessinées. Son mal aise lui semble étouffant et particulièrement déstabilisant. Une coupe de champagne entre ses doigts fins, elle se tient de l'autre main pour ne pas s'échouer comme une baleine. Felicya Lynn est beaucoup plus à l'aise sur une planche que sur des talons aiguilles.

Pourquoi se trouve-t-elle là? Antoine l'attend, là-bas, à surveiller les vagues légères qui se trouvent à l'endroit où elle devrait être. Si elle n'est pas d'Honolulu, elle vient absolument de la Côte Ouest, et réside sur une plage privée. Ses cheveux trop odorants ont perdus l'odeur persistante de mer et de patchouli qui les caractérisent. Elle trempe ses lèvres, éperdue, comme à une bouée. Quel ennui! Quelle perte de temps pure et simple! Felicya cherche désespérément de son oeil bleu et de son oeil brun un endroit où s'assoir. Il aurait été impossible, dans la foule, de voir autre chose que de vieux riches qui se pavanent aux bras de jeunes femmes avide de richesses. Ça lui donne envie de gerber.

Lui la voit. Lui, grand jeune homme qui se trouve adossé à une colonne d'inspiration romaine. Comme quoi la Grosse Pomme subit les dernières tendances de la grandeur de Rome. Peu lui importe, il traîne comme il peut, en attendant de recevoir les prochaines indications de son père. Il a eu ce regard qui, sans le chercher, l'a trouvé. Alors qu'elle cherchait une place, elle l'a frappée, d'un regard, et il ne s'en détache plus. Jason Scott ne peut plus rien faire, sauf voir le désarroi évident de la jeune femme et de son ennui ferme. Il remarque pourtant la finesse de la demoiselle, engourdie par ses souliers meurtriers. Sans penser davantage, il avance en sa direction, descendant d'un coup sec le gin tonic qu'il sirotait tranquillement. Jason arriva au moment où la blonde allait s'affaiser sur le sol, alors qu'un vieux croulant mis sa canne sertie de diamant et d'ébène entre ses deux jambes sans fin.

Alors que Jason tombait pour la jeune femme, celle-ci s'affaisa sur ce dernier. Un regard, un regard de trop. Elle comprit le but de sa présence ici. Ce but dégoûtant qu'on lui avait conféré. L'appât. Felicya n'avait pas besoin de voir à la dérobée les cheveux châtains de l'homme, ni ses yeux d'un vert profond pour le reconnaître. L'héritier Scott. Combien de fois avait-elle entendu son père pestiférer contre cette famille, selon ses dires, surestimée et déloyale. Richard Connor lui avait offert, comme vengeance, son bien le plus précieux, mais aussi le plus dangereux: le pouvoir brut de séduction maladroit, mais ravageur, de la jolie surfeuse. Il n'avait en rien pris en considération l'anneau qu'elle portait au doigt, sa relation étroite avec Antoine de Savre. Son père ne voyait ce qu'il voulait voir. Elle n'eut pas d'autre choix que de sourire bêtement et le regarder, désolée. Felicya savait ce qu'on attendait d'elle, et si, ensuite, elle pouvait récupérer sa vie, s'enfuir avec Antoine, elle était prête à séduire ce jeune homme innocent et, malheureusement, déjà sous son charme.

Les choses se déroulèrent presque dans les règles, la jeune femme se laissa courtiser, presque indifférente, par Jason, qui était trop aveuglée par l'amour qu'il portait à Felicya pour voir l'évidence. Les erreurs se répétaient, s'accumulaient. À force d'attentions délicates à son égard, de simples gestes qui lui mettaient le sourire, comme lui ouvrir la porte, la laisser entrer la première dans une pièce, Felicya en tomba, tranquillement, amoureuse. Un amour léger, fiel, mais présent. C'est la veille de son mariage qu'elle se rendit compte du geste malsain qu'elle s'apprêtait à faire. Pourtant, elle le faisait pour son bien, et n'avait aucune idée des deux êtres qui germaient en son sein depuis un mois. C'est pour elle et par égard envers Jason qu'elle le prit pour époux dans une cérémonie majestueuse. Son mari la traîtait comme une princesse, alors qu'elle se savait la pire des garces.

La grossesse est un imprévu beaucoup plus grand qu'on ne le pense dans pareille situation. Les deux enfants naquirent en septembre et, bien sûr, remplirent de fierté le père amoureux et la mère amouraché. Elle refusa longtemps de repenser à Antoine qui, elle le savait, l'attendait surement à l'endroit où elle l'avait laissé. Deux garçons, et un homme, étaient désormais sa vie. Là où Richard Connor avait voulu faire tomber le pilier des Scott était nés sa descendance. Felicya Lynn Connor Scott n'aurait plus jamais d'enfants après Chase, Evan, Nate et Alexander. Leur enfance se fit douce et particulièrement luxueuse, baigné dans une richesse sans nom des deux grandes familles d'hommes d'affaire de la Grosse Pomme.

Les frères s'adonnaient à être les plus grands amis du monde, étant plus jeunes. À huit ans, ils faisaient les vilains coups à leur gouvernante respective, passant leur temps à errer dans l'immense villa qui appartenait à leur père, désormais célibataire. Évidemment, quand on est si riche, si jeune, on ne reste pas longtemps seul. C'est avec le plus grand grimacement et la moins grande subtilité qui soit que, deux ans après le départ de leur mère, ils durent admettre une nouvelle femme dans la vie de leur père. Toujours attaché à son ex-femme, Jason tentait de retrouver un peu de l'essence de Felicya dans Tracy Elizabeth Lexington, fille de l'immobilier et ancienne grande famille de New-York. Tout juste 23 ans, difficile de gérer des enfants dont l'âge oscillait entre 12 et 9 ans. Les frères Scott commencèrent à s'éparpiller à ce moment-là, et c'est au Lycée qu'ils se brouillèrent définitivement, laissant les raisons obscures de ce différend dans le passé, mais on ne revit jamais Chase comploter avec Evans pour enfermer Alexander dans la salle de lavage, ou encore Nate lancer un ballon dans le dos de Chase, pouffant avec le cadet de la famille. Terminer, ces bons moments, c'était désormais un nouveau jeu, celui de la guerre. Plus vraie que nature.

Evan grandit à mesure que son influence grandissait elle aussi. Pratiquant des sports depuis son plus jeune âge avec son aîné, il accru sa popularité en devenant, au Lycée, le joueur vedette de son équipe de Foot. Accumulant les conquêtes, les fêtes magistrales et les bonnes notes, rien ne semblait être à son épreuve. Il avait environ dix-sept ans, à cette époque. Le jeune homme, en dernière année, y rencontra Kaïra Lowens, la plus jolie et la plus canon de toutes les Poms-Poms qui les encourageait, son équipe et lui, à chaque partie. De caractère semblables et allant, tout bonnement, si bien ensemble, ils commencèrent à se fréquenter, pour ne plus se lâcher un an et quelques mois plus tard. Désormais au collège, le jeune homme avait acquis des côtes explosives de popularité, ses fêtes étant les mieux réussies et les plus bondés, capitaine de l'Équipe de Foot, la plus merveilleuse de petite amie, sa vie ne pourrait pas être plus belle.

Évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentine Hook
|*Princess of Park Avenue*||*Princess of your heart*|
avatar

Nombre de messages : 570
Age : 30
| J'aiime | : ♥ Chase ♥ // Ma Bitchiieeee & Mike !
| Team | : Princess of Park Avenue / Warriors with my BF !
| Phrase Perso | : ♥ Is love enough ? ♥
Date d'inscription : 08/12/2007

• Darkness Life •
| Côte de Popularité |:
100/100  (100/100)
| Relation Ship & Humeur |:
| Degré de Luxure |:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Evan Jacob Scott; [Losers aren't admitted]   Ven 21 Déc - 15:27

Bienvenuee !
Alala ! J'ai TOUT lu ! Et fiouf , ce que c'était bein écrit ... Dis moi donc , tu ne serais pas écrivain a tes heures perdus ( Arpès Chase le comique , Evan l'écrivain xD ! Quelle famille , pressée de voir les autres frères ! )
En tout cas , je te valide sannnnnnns soucis ! Le nombre de lignes est PLUS que respecté , tout est niquel !
C'est bon !
Rempli juste ton profil , et c'est niquel !

_________________



---
Everything that I said I'd do
Like make the world brand new
And take the time for you
I just got lost and slept right through the dawn
And the world spins madly on ...
---

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan J. Scott
Nobody is perfect. I am nobody
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 28
| J'aiime | : Kaïra, lui-même, le foot & les fêtes (et plus si affinités)
| Team | : Leader of Blue Devils & l'Équipe de Foot de l'Upper
| Phrase Perso | : La fierté s'accompagne toujours d'intolérance.
Date d'inscription : 21/12/2007

• Darkness Life •
| Côte de Popularité |:
100/100  (100/100)
| Relation Ship & Humeur |:
| Degré de Luxure |:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Evan Jacob Scott; [Losers aren't admitted]   Ven 21 Déc - 17:13

Je te remercie, c'est très gentil ^^, mais ça m'est simplement venu comme ça, alors je ne mérite pas grands honneurs.

Profil rempli et message envoyé à Darkness, miss Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentine Hook
|*Princess of Park Avenue*||*Princess of your heart*|
avatar

Nombre de messages : 570
Age : 30
| J'aiime | : ♥ Chase ♥ // Ma Bitchiieeee & Mike !
| Team | : Princess of Park Avenue / Warriors with my BF !
| Phrase Perso | : ♥ Is love enough ? ♥
Date d'inscription : 08/12/2007

• Darkness Life •
| Côte de Popularité |:
100/100  (100/100)
| Relation Ship & Humeur |:
| Degré de Luxure |:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Evan Jacob Scott; [Losers aren't admitted]   Ven 21 Déc - 20:36

Ben niquel !
T'es validé !

PS : Ca serait mieux si tu mettais ton secret !

_________________



---
Everything that I said I'd do
Like make the world brand new
And take the time for you
I just got lost and slept right through the dawn
And the world spins madly on ...
---

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Evan Jacob Scott; [Losers aren't admitted]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Evan Jacob Scott; [Losers aren't admitted]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud
» INQUIETUDE DE B. OBAMA A JACOB ZUMA POUR LE RETOUR D'ARISTIDE AVANT LE 20 MARS
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne
» Newark post (la coupe a jacob josefson)
» Les frères Scott

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: |• BEGINNING •| :: • WHO AM I ? • :: | Validée|-
Sauter vers: